Hors Série, inspi, L'EQUIPE CREATIVE, thème

Ranger ses pages… – Hors Série N°1

Il y a quelques temps sur le blog, un commentaire a attiré notre attention…
« Bonjour Charmantes Scrappeuses,
C‘est une novice qui vous écrit. A force de visiter vos blogs j’ai été piquée par le virus. J’ai tout acheté : papiers, embellissements, punchs, ciseaux, tampons, big shot, silhouette, etc.. Je sélectionne des sketches, en un mot je suis au taquet. Oui, mais voilà… je cherche désespérément dans tous les blogs une réponse à ma question existentielle : comment classez-vous toutes vos pages en 30×30 ? (…) Merci de votre réponse et continuer à nous faire rêver ! »

Nous avons donc discuté, échangé, débattu avec les filles de la DT et choisi de vous proposer le premier article de nos « Hors série » : COMMENT RANGER SES PAGES ?

Forcément, quand on commence le scrap, on se pose toutes la question et forcément on opte toutes au départ pour la même solution : l’achat de Ze album dans lequel on pourra ranger nos oeuvres, nos précieux souvenirs, que l’on pourra feuilleter à l’envie pour se replonger dans des instants précieux…

« Cette solution est sans aucun doute, la plus agréable pour visualiser les pages, mais c’est aussi celle qui les protège le mieux » selon Jasmina

Albums à vis, albums à anneaux, les pages se classent par date de prise de vue des photos, et les albums finissent souvent par être thématiques : un album par enfant, un pour la famille, pour les copains, un mariage… Rangés dans différents endroits, dispatchés dans les armoires ou les bibliothèques, jolis et colorés, ils logent également à la perfection dans les cases des meubles du géant Suédois ! Inconvénients ? Eh bien le premier, c’est que ces albums ou classeurs ont un coût souvent élevé. Pour certaines, peu productives, ils peuvent s’avérer être la solution idéale mais dans bien des cas, et malgré la possibilité d’ajouter des rallonges, ils sont souvent bien vite remplis !
Ils prennent également beaucoup de place : au fil de leurs années scrappesques, Gervaise comme Carine en ont offert au moins une dizaine à leurs proches, enfants, nièces… Et puis avec l’arrivée du style mixed-média où les pages comportent de plus en plus de matières et de volume, les pochettes plastiques des albums ne sont pas forcément les mieux adaptées.

Puisque nos réalisations en album prennent trop de place, zou, qu’à cela ne tienne, on change de mode de stockage et pour la plupart d’entre nous, la solution miracle s’avère être… LA BOITE !!!
On optera pour des boites en plastiques, hyper pratiques, empilables entre elles donc idéales à ranger sous un bureau par exemple ; des boites en carton ou des boites à pizza, recyclage des livraisons de vos commandes passées ! Rangées bien à plat, vos pages ne s’abimeront pas !

« Le système de boites en plastique et autres boites « cubes » convient tout à fait pour le rangement des albums… et des projets de crop qu’on tarde à finir ! » confie Seve en riant

Comme Jasmina ou Carine, vous pourrez aussi choisir des boites en tissu et vous ferez alors attention à la manipulation de vos pages, vous pourrez les caler avec des cartons pour qu’elles restent bien droites, et, délicatement, vous pourrez alors les feuilleter…
Et forcément ces boites trouveront également très facilement leur place dans le meuble – toujours à cases- de notre Suédois préféré 😊 ! Alors en effet, nos pages ne seront pas joliment présentées dans un album et pour regarder, feuilleter, montrer ses oeuvres à quiconque, c’est un peu la croix et la bannière, le parcours du combattant ! D’un autre coté, on peut mettre beaucoup de réalisations dans ces boites : en 11 ans de scrap, Jasmina a rempli deux boites et demi !

Plutôt que de les ranger, nos pages servent aussi de décoration à notre intérieur : on a souvent envie de montrer et d’exposer nos réalisations préférées ! Alors, comme Sylvaine ou Jasmina, sus au cadre 30×30 !
Mais finalement les pages se démodent et on ne prend pas toujours le temps de changer le contenu du cadre, qui plus est quand ça oblige à découper un peu les bords de nos réas.
De façon plus éphémère, on peut alors intégrer nos pages préférées, les petites dernières, dans la scraproom ou même dans le salon. Posées sur un chevalet, on les garde près de soi un petit moment pour en profiter un peu.

Carine s’émerveille « Ma scraproom est sans arrêt différente puisque la déco est renouvelée en permanence ! »

En utilisant des pinces, ou encore des cintres pour pantalons ou jupes, on peut ainsi facilement changer d’ambiance au gré de ses envies

Enfin, ces derniers temps, avec l’émergence du Project Life, et parce qu’on a souvent plus de photos qu’on souhaite garder ou plus de choses à raconter, tout s’organise naturellement autour de ce genre pour certaines. On privilégie alors le classeur -de bon format et de belle épaisseur- où se côtoient sans contraintes des pages PL et des pages « classiques ».
Héléna, qui a opté pour cette solution afin de pouvoir raconter avec force détails un moment spécial de sa vie, intercale également des pages A4 pour casser le rythme. Pour Corol, une page « classique » peut parfois raconter trois semaines, là où plusieurs pages au format Project Life n’en raconteront qu’une, mais c’est comme ça qu’elle arrive à garder le cap et à ne pas se lasser !

« Il me fallait donner du sens à toutes ces pages qui s’entassaient » nous dit Corol, et elle ajoute « Ainsi mon album est un vrai régal à feuilleter, c’est un véritable album de vie qui raconte notre histoire. »
Et nos copines Digiscrappeuses dans tout ça ?
Eh bien justement, le rangement est pour nombre d’entre elles un des premiers freins pour qu’elles s’essayent au scrap papier, ou hybride d’ailleurs ! En scrap digital, les pages restent sagement sur l’ordinateur, archivées dans des dossiers, et finissent parfois en fond d’écran. Ga’L nous raconte en imprimer parfois quelques-unes qu’elle range dans un classeur ou un porte-vues, et étrangement les pages qu’elle imprime ne sont pas celles qu’on peut admirer dans sa galerie, elles sont plus intimes, plus personnelles.

En album, en classeur, en boite, en expo ou intégrées à un Project life, à vous donc de trouver le rangement qui vous correspond, quitte -pourquoi pas- à en combiner plusieurs !
En attendant de trouver VOTRE solution, vous pouvez toujours comme Seve, glisser tout bêtement votre réalisation dans un système « ça-attendra-plus-tard-pour-le-rangement » (ici un casier de la marque Cropper Hopper), à coté des minis, des magazines, des tutos, des chutes de papiers… (liste non exhaustive 😊😊😊).

Bon rangement et n’hésitez pas à nous faire partager vos trucs & astuces !

 

 

 

Publicités