aquarelle, Clean & Simple, Clustering, inspi, multi-photos, patouille, sketchs, SPONSORS & PARTENAIRES, Uncategorized

Quoiiiii ? Le sketch #471 est déjà là ?

Ah ben oui, c’est comme l’automne, je ne l’ai pas vu arriver. Après l’été mitigé qu’on a eu, je ne sais pas pour vous, mais je n’ai pas vu le temps passer.
Alors, pour nous remonter le moral, on vous offre des papillons. Et devinez qui se cache derrière un sketch à parpaillons ? Eh oui, c’est Nessa ! Ce sketch à placement central a donné naissance à une galerie colorée et émotionnellement chargée. Suivez le guide.

Ce sketch a donc été dessiné à la base pour plusieurs photos, dont deux en format Polaroïd, comme le petit tas de photos qu’on peut avoir sur notre bureau de scrap : vous savez, ceux qui attendent patiemment des moments libres, ces moments bénis des dieux hors de la course quotidienne pour pouvoir nous attabler !

Pour réaliser sa page, elle a gardé l’idée de départ de « foutoir ». Le fond de page a été travaillé à l’encre Distress Oxide très humide, puis à l’aide d’un pochoir, d’un tampon en ton sur ton et enfin d’un autre tampon texte à l’encre encre noire.
Les papillons sont colorisés avec les mêmes couleurs de Distress Oxide. Quant aux taches d’encre grise, elles rappellent son tatouage.
Côté embellissements pour terminer la page, sont venus s’ajouter des découpes étoiles, un titre tamponné, des petits tampons mots et le trait de crayon qui entoure très finement la page, imitant un rythme cardiaque.
L’idée générale de la page, c’est que le bonheur nait de l’amour et de l’estime de soi. Mais qu’est le scrap sinon justement une belle histoire de coeur, de couleurs et de passion ?

Christelle a, de son côté, utilisé une jolie photo que Céline, la maman de la petite fille photographiée ici, lui a confié. Le sketch champêtre proposé par Nessa collait parfaitement à cette jolie fillette. Christelle a joué avec les petits cadres Polaroïd (l’Encre et l’Image) suggérés par le sketch pour créer une page qui sent bon les vacances !
Côté matériel, vous pouvez retrouver entre autres les marques Graffiti Girl, Comptoir du Scrap, La Petite Française et Mes P’tits Ciseaux.

De mon côté, la douceur du sketch m’a inspiré une page sur ma maman. La couture n’étant pas mon fort, c’est elle qui avait apposé les finitions sur la banderole de canevas que j’avais créée pour mon Loulou2, avec quelques « Monsieur Madame ». C’est donc tout naturellement que je suis restée en style très clean, très romantique et fleuri, pour lui rentre un hommage posthume.
Côté embellissements, j’ai utilisé les mêmes papiers que les papiers superposés sur le fond de page pour en faire des découpes. Un die « filet de pêche » simule le tissu sur lequel ma maman travaille.

Pour Tara, tout est parti de la photo de François et de sa cousine Agnès prise pendant les vacances, tant les tons étaient jolis et inspirants. Le fond de page a été travaillé à l’encre Distress (couleur Faded Jeans) puis à l’aide d’un pochoir et de Modeling Paste. Une fois un grand tampon apposé par-dessus, elle a ajouté des découpes : la roue de Marie LN Geffray, les marinières et le mot « Hapiness » de Mes P’tits Ciseaux, et la cabane de plage des Ateliers de Karine.
Sous la photo, ont trouvé leur place deux papiers dans les tons de la page, une feuille de livre et une enveloppe cristal, donnant encore plus de volume et de légèreté à l’ensemble.

Séverine a joué à fond le côté nature du sketch en optant pour un dégradé de verts. Une fois le fond encré, elle a utilisé une pochoir (la grande feuille) puis a embossé un texte en mélangeant des poudres vert clair et vert foncé. Une fois posés des découpes sous la photo et un petit oiseau, le tour était joué !

qrf

Carine n’a utilisé sur sa page que des produits issus de la marque Graffiti’Girl. Les feutres Ecoline -vert et bleu en haut, café en bas- lui ont permis de réaliser un fond de page léger. Plusieurs tampons de fond ont été placés par-dessus avec de l’encre Versafine noire. Quelques gouttes d’encre de Chine semblent poursuivre ces écritures. De la Modeling Paste blanche lui a permis de mettre en valeur le pochoir « Chevrons ». Pour terminer, quelques étiquettes ont été placées sous le bloc photo, ainsi que des petites libellules très fines et le titre.

La dernière page de cette galerie, nous la devons à Cortaline, avec à nouveau de fortes émotions.
Mais d’abord, parlons de la technique : un mask rond posé au centre de la page lui a permis de tamponner un texte à l’intérieur sans déborder. Les trois petites photos en format Polaroïd, selon le sketch, sont glissées les unes sous les autres. Le titres est écrit à la main puis détouré pour mieux se détacher du fond, de même que le scooter anniversaire. Les tampons mots sont placés en guise de journaling. Des petites étoiles en bois terminent la décoration.
Et à propos du chiffre 5, signifie-t-il quelque chose ? Eh oui, vous l’avez deviné, ce chiffre symbolise les années passées aux côtés de Val, la coach DT, qui lui a accordé sa confiance il y a cinq ans jour pour jour.

 Nous espérons que ce sketch vous inspirera autant que nous, et que vous nous enverrez vos créations, c’est toujours un régal de voir vos interprétations.
Scrap-bises à tou.te.s !

challenges, couture, Digiscrap, galerie, multi-photos, patouille, sketchs

Tara aux commandes pour le #470

C’est mercredi ! En ce jour des enfants, Tara nous propose un sketch multi-photos et une disposition en longueur, avec un schéma qui vous laisse la part belle à votre imagination, que je sais débordante, n’est-ce pas ?

Tara a utilisé des photos prises en mode rafale, lors d’un moment câlin, magnifiques à utiliser sur une page.
Pour le fond de page, il lui a fallu trouver une encre qui soit bien accordée avec les photos en noir et blanc et son choix s’est porté sur la Distress Oxyde « Mode Lawn ». Les bandes du centre ont été réalisées à l’aide d’un morceau de mousse « Cut’N’Dry ».
Les embellissements en kraft, comme la petite enveloppe découpée grâce à un die Sizzix, les découpes, la couture machine et le masking tape sont égayés par un lapin rouge tout mignon, rehaussant ainsi l’ambiance toute douce de ce moment privilégié.

De mon côté, le sketch m’a tout de suite fait penser à des papiers déchirés. J’ai voulu une ambiance feutrée et légère, pour sublimer les photos du moment passé avec mon père pour fêter mon presque demi-siècle dans un bon restaurant. Le calque laisse la part belle au papier (Mes P’tits Ciseaux). Pour matter les photos et écrire le titre, je suis restée dans le combo du papier à pois. Mon âge a été découpé dans du calque pour plus de discrétion et posé sous la fin du titre. Vous l’aviez vu ?

Les fleurs sont à l’honneur chez Carine pour sublimer les trois photos de Simon et Suzie en plein câlin.
Côté technique, elle a d’abord tamponné des motifs de fond (Graffiti’Girl) au milieu de la page avec de l’encre Versafine, sans pour autant insérer de tache ! Un papier de couleur vient ensuite s’interposer entre ce fond et les photos. Des fleurs et feuillages (principalement Graffiti’Girl). Au final, une page douce, reflétant bien l’ambiance des photos.

Pour la première participation de Marie-Claire dans l’équipe, elle a utilisé des photos toutes récentes d’Arthur qui aime se promener au bord de la piscine pour sauver les scarabées qui risquent de s’y noyer ! Le fond de page est travaillé avec des couleurs neutres et douces, laissant ainsi le orange uniquement sur les photos. L’adorable bouille d’enfant est mise en valeur grâce au positionnement et à l’encadrement, avec un coin photo d’un côté et l’association badge-feuillages de l’autre.

Gaëlle, de son côté, a eu du mal à trouver une série de photos à superposer comme le suggère le sketch. Elle est s’est donc tournée vers l’option une seule photo en format paysage qu’elle a coupée en quatre. C’est toute la magie du scrap digital, que de se permettre ce genre de fantaisie. Une fois la photo placée, pour éviter que le loulou soit caché, il lui a fallu jouer avec l’option « hors cadre » et donner une impression de volume fantastique. Encore un bel avantage pour le scrap digital !
La collection qu’elle a ici utilisée est la toute dernière de Mixed Media Monthly « We learn from each other » de Little Butterfly WingsPaula KesselringRachel Jefferies et Lynn Grieveson. Côté technique, en plus du travail sur les photos, elle a créé un papier de fond en jouant sur les modes de fusion : trois papiers sont fondus ensemble avec différents effets (obscurcir et lumière dure). Entre les couches de papier (nb : les calques), elle a même ajouté des peintures. En bref, elle a fait de la patouille digitale.

C’est le grand loulou de Sève, Théo, qui est le roi de la page et de la plage cette journée-là, tellement il faisait « le zouave ». Cette série de photos est chère au coeur de Sève car c’est toujours un challenge de prendre les ados en photo, et là, elle reflète bien l’état d’esprit libre qu’il avait lors de la virée familiale en Normandie.
Pour réaliser la bande de fond, elle a utilisé de la modeling paste et le pochoir « briques » de Graffiti’Girl. La couleur a été apportée grâce à l’une des dernières couleurs de Distress Oxide, la « Prize Ribbon », un bleu très dynamique. Ensuite, la dernière collection « Négatif » de Graffiti’Girl est venue agrémenter la page, une des collections préférées de Sève.

Alors, les scrappeur.se.s, ce sketch vous tente ? On attend vos réalisations avec impatience, que ce soit en commentaire sur le blog ou sur le groupe Facebook. Serez-vous plutôt clean, patouille, ou digital ?
Bon mercredi à tou.te.s, en tous cas !

Uncategorized

Marie-Claire

Bonjour à tou.te.s

Aujourd’hui, nous vous présentons la dernière de nos recrues venue renforcer nos rangs, Marie-Claire.

« Bonjour à tous et toutes. Merci de m’accueillir dans ce groupe très motivant.
J’ai 66 ans et malgré mon âge, je travaille toujours en tant qu’infirmière indépendante -ou libérale-. J’essaie de diminuer mon temps de travail, mais ce n’est pas chose aisée.
Je vis seule à Liège en Belgique, sans chat ni chien. De des deux fils, l’un n’a pas d’enfant et l’autre vit en Californie avec sa femme et ses trois fils. Crise sanitaire oblige, je ne les ai pas vus depuis deux ans… J’ai aussi une petite-fille de coeur, qui elle-même a un petit garçon.
Je scrappe depuis 14 ans, ce qui correspond à la naissance de mon premier petit-fils et depuis le combo Scrap-photo est devenu essentiel pour moi. Je ne fais pas d’art journal, parce que ce qui compte pour moi, c’est de m’évader et de partager à distance la vie de mes petits. Je scrappe la la vitesse d’une tortue, un petit peu à chaque fois. Mes créneaux n’ont pas de généralité, ça peut être au milieu de la nuit ou pendant mes jours de congé. Mais une fois l’inspiration présente, je peux tout oublier, jusqu’à manger !
A propos d’inspiration, elle est partout autour de nous. Une publicité, une exposition, un dessin, un rien peut me faire partir, mais le point de départ sera toujours la photo !
J’utilise peu les papiers, que ne trouve toujours très beaux néanmoins, car je patouille beaucoup et pour le moment, ce sont les fleurs qui ont ma préférence. Mes incontournables sont les encres et le petit rouleau dur pour les étaler
Mon smartphone est un élément essentiel, tant pour ma vie professionnelle que personnelle, pour communiquer avec mes enfants. Internet est devenu incontournable pour moi. Je suis souvent sur Facebook, surtout pour le scrap. Pinterest, j’y vais peu. En fait, je considère que si je passe trop de temps sur l’ordinateur, c’est un temps qui ne sera pas consacré au scrap ! »

Merci, Marie-Claire pour cette présentation, pour cette magnifique page dont tu as le secret et à nouveau bienvenue dans l’équipe.
Bon scrap à tou.te.s et à demain avec un nouveau sketch !

Uncategorized

Mam

La deuxième recrue suite à l’appel DT de cet été s’appelle Hélène, alias Mam.

37 ans depuis peu, cette normande expatriée en Bretonnie se définit ainsi : « qualité normande, défaut normande ! ». Nous lui laissons la parole :

« Je scrappe depuis 16 ans. Au départ, je n’avais pas de budget, j’utilisais donc tout ce qui me tombait sous la main, tout était à base de récup’. Et puis un jour, des copains ont eu la magnifique idée de m’offrir un bon d’achat dans un magasin de loisirs créatifs. Cette date a marqué le début de la fin !
Côté style, c’est le scrap de Maureen (Maumautte), style dont je suis littéralement tombée amoureuse, qui m’a le plus influencée. L’humour de la situation est que c’est elle qui m’a donné ma chance pour la toute première fois dans la DT de Just Create & Scrap, qui à l’époque représentait le style Clean & Simple. Depuis cette époque, mon style a évolué en patouille, mais à condition que la page reste légère et aérienne. Sur mes pages, vous retrouverez très souvent un combo gagnant : des triangles, des taches et des dots (j’adore ces petites merveilles toutes rondes !). Les photos qui alimentent mon scrap ne viennent pas toujours de moi, mon équipement laissant à désirer. Ce sont donc les photos de mon chéri et de mes amis que vous pourrez aussi voir sur mes pages !
Je scrappe principalement de nuit, quand j’ai fini mes tâches quotidiennes. La seule exception est la semaine que je passe en tête-à-tête avec Sandy pendant l’été : là, c’est scrap H24, à peine si on prend le temps de manger !
J’essaye d’aller un peu moins sur les réseaux sociaux qu’avant, mais ma préférence actuelle va plutôt à Instagram. Pour l’inspiration, selon le temps que j’ai devant moi, il m’arrive d’utiliser Pinterest. »

Merci miss, pour cette présentation. Voici la page qui a reçu les votes de l’équipe :

Bienvenue à toi, pour ce retour dans l’équipe de Just Create & Scrap. Beau retour aux sources !

Uncategorized

Cache-cache avec le #469

Bonsoir à tou.te.s

Parfois, vous pouvez avoir envie de créer une page, mais au moment de la publier, tout montrer vous bloque. Cortaline nous offre une solution avec ce sketch : la possibilité d’un espace caché, pour y loger au choix, une/des photo(s) supplémentaire(s) ou un texte/journaling.

La page de Cortaline est au format 21 x 15,5 de façon à être insérée dans son Project Life. Partant de la constatation qu’il est parfois difficile de disposer plusieurs photos sur une telle page, elle a eu l’idée d’ajouter l’enveloppe, qui peut en contenir deux autres.
Le fond de page, neutre et graphique, a été travaillé avec des encres assorties aux photos (bleu marine et orange). Différents tampons de fond, de texte et de petits motifs, comme l’ancre et la maison sur pilotis, ont été appliqués.
Les deux photos sont en fait une seule photo coupée en deux.

A l’intérieur de l’enveloppe fermée par une ficelle, une seconde photo a trouvé sa place, coupée elle aussi en deux au niveau du pli. Des découpes de papier, cabanes de plage et voilier embellissent l’enveloppe tout en restant dans le thème marin.

Hildy trouvait assez intéressant de relever le challenge de la pochette sur une page digitale. Pour que la troisième photo ne soit pas trop cachée, elle a ajouté un filtre gris, donnant ainsi l’illusion d’un calque. Par-dessus, elle a aussi créé l’illusion d’une pochette plastique.

Une autre astuce en digital que nous donne Melle Terramoka, c’est de suggérer une pochette avec une bande de transparence (issue du kit Pretty Pocket n°3 de Pink Reptile Designs).
Même si elle est habituée à placer une seule photo sur ses pages, elle a troué que la série sur le parc Astérix se prêtait parfaitement à l’exercice de ce sketch.
Le papier de fond est issu de Naturelle Papers de Pink Reptile Design, les différents éléments supplémentaires du kit Happy Days d’Elif Sahin Design et les tampons sont de Rachel Jefferies.

Gaëlle a aussi fait preuve d’imagination et de créativité pour insérer une pochette en scrap digital. Elle a donc créé l’illusion d’une petite pochette à l’aide d’un petit rectangle, dont un demi-rond a été ôté.
Pour retrouver une ambiance automnale, elle est allée chercher des photos de l’automne 2019, qu’elle a assorti avec le kit de Sahin Designs, Golden Days.

Lorsque Tara a reçu les photos de vacances d’Apolline, elle les a tout de suite visualisées dans ce sketch. Une fois le papier de fond travaillé avec de l’encre Distress et des tampon, elle a simplement posé les photos séparées par une enveloppe cristal sur laquelle elle a tamponné des motifs. Enfin, des chutes de papiers lui ont permis de découper des feuilles, un perroquet et des mots, pour rester dans le thème exotique.

De mon côté enfin, j’ai choisi d’utiliser une pochette kraft et un tag, où j’ai écrit la petite histoire autour de ces deux photos. Comme je trouvais la pochette trop imposante avec les photos de part et d’autre, j’ai joué avec les superpositions.
Pour le fond de page, j’ai opté pour des couleurs dynamiques, donnant une impression de gaité, en rapport avec la petite histoire de la maison sur la photo du bas. Quelques tampons et découpes ont suffi à terminer la page.

Et vous ? Qu’allez-vous créer avec ce sketch ? Une pochette réelle ou virtuelle ? Y glisserez-vous des photos ou un texte ? On a hâte de voir vos réalisations !