Clustering, sketchs

Couture ? Vous avez dit couture, pour le #503 ?

Cortaline nous invite aujourd’hui à superposer les couches de papier, étiquettes et tags, le tout entouré de plusieurs cercles de couture. Assez dépaysant, non ?

Pour sa page, elle est partie d’un papier imprimé, sur lequel elle a tracé des cercles au compas. Ensuite, elle a patiemment perforé deux cercles, qu’elle a brodé et les autres, elle les a tracé au feutre noir. Elle a alors créé le clustering avec des chutes de papiers, des étiquettes, des tags et la photo. Pour terminer la page, il ne restait qu’à positionner un gros titre, une date et quelques embellissements. 

C’est un ode à la douceur avec la page de Carine. La base a été une photo prise lors de la petite fête des quatre ans de Léna. Les couleurs de la photo cadrant parfaitement avec la nouvelle collection « Good Day Sunshine » de Ha-Pi Little Fox, le choix a été une évidence.
Le bloc photo a été réalisé en superposant différents papiers de la collection, chacun entourés de deux traits de feutre noir pour qu’ils fassent ressortir les papiers. Quelques étiquettes sont alors disposées de chaque côté de la photo. Pour préparer le fond de page, elle a réalisé quatre cercles, sur lesquels elle est venue apposer des taches d’aquarelle. Une fois quelques tampons écriture de Ha-Pi Little Fox positionnés, elle a collé le bloc photo. Il ne restait qu’à ajouter un tag, trois petites fleurs détourées et aquarellées et un titre !

De mon côté, c’est sur la collection « Natur’ailes » de Marie-LN Geffray que mon choix s’est porté. A collection aux tons tout doux, photo pleine de chaleur. C’était il y a bien longtemps, à l’époque où je pouvais prendre mes deux loulous sur mes genoux ! Pour que les papiers ressortent bien les uns des autres, j’ai opté pour une technique différence de Carine, à savoir mater tous les papiers d’un uni. Le rond étant vraiment cousu à la machine avec du fil blanc, j’ai passé un peu de Distress Oxide à travers un pochoir pour que le fil blanc se détache un peu mieux du fond blanc. Deux tampons de Graffiti Girl plus tard, la page était terminée. 

Lors de sont dernier séjour chez son fils, M-Claire est allée faire du paddle dans la baie. Ca a été une occasion unique de découvrir la mer et la nature de ce côté-là du globe. Le fond de page a été réalisé à l’aide de Distress « broken china », du masking tape et des tamponnages noirs. Côté papiers, c’est une collection de Béatrice Garni « J’irai voir la mer » qu’elle a utilisée. Pour le rond, elle n’a gardé que les petits trous qu’a fait la machine à coudre, ce qui donne un côté très original. Il ne restait qu’à poser des embellissements et des étiquettes.