aquarelle, Digiscrap, galerie, moche, patouille, sketchs, thème, Uncategorized

Un bonbon ou un sort pour le #476 ?

Pour changer des papiers qu’on trouve habituellement sous forme de rectangles sous les photos, Carine a innové en imaginant des tags, une montagne de tags ! De pages toutes douces façon bonbon acidulé, à une page franchement effrayante, Halloween oblige, cette galerie nous montre une jolie palette. Bonne visite !

Pour sa page, Carine est partie d’une photo de ses petits amoureux, tout sourire… Le fond de page a été créé grâce aux encres Oxyde bleue et orange pour les taches, ce qui rappelle le sac présent sur la photo. Pour les tampons de fond, après avoir délimité la place du bloc photo (les papiers utilisés pour le bloc sont du Comptoir du Scrap), elle a utilisé un papillon de chaque coté et plusieurs autres, en noir et bleu. Bien évidemment, il fallait aussi des taches d’encre de Chine, au nombre de neuf très exactement. Une fois ajoutés les étiquettes et mots, la page était terminée.

Le jeu des étiquettes a bien amusé Hildy, pour ce sketch qu’elle a trouvé sortant des sentiers battus. Le chat est, pour elle, synonyme à la fois de liberté, de jeu et de douceur. En gros, il fait ce qu’il veut et c’est lui le chef. Ne dit-on pas qu’on vit chez son chat ? Ici, les étiquettes représentent, par leur graphisme, les traits et l’identité dudit minet (dont la couleur dominante pour rappeler ses yeux). Techniquement, c’est une page digitale qu’Hildy nous offre, dont quelques éléments ont été transformés selon le sketch de Carine.

Ce joli sketch tentait bien Christelle et ce sont les tags qui ont été l’élément déclencheur de sa créativité ! Des encres, des masks, une photo issue de Snapchat, il suffit de peu pour que la créative soit inspirée.
Elle a travaillé le fond avec de l’encre liquide, et plusieurs masks enrichissent la base. Les tags sont en partie faits maison. La belle libellule de La Petite Française est venue se poser délicatement sur l’un d’entre eux. Deux fleurs de Brode en Scrap ont été teintées pour être en accord avec les tons de la page. Un joli noeud papillon de Zibuline apporte un peu de douceur. Des petites étiquettes messages et des lettres acrylique apportent un mélange de douceur et de caractère pour terminer la page. 

Héléna est restée très près du sketch, nous offrant ainsi une jolie version.
Côté technique, c’est avec une encre Izink et une pochette transparente qu’elle a créé le fond de page. Elle a ensuite tamponné quelques motifs en ton sur ton et d’autres en noir pour qu’ils ressortent mieux. Des étiquettes déjà faites et d’autres découpées avec des dies donnent de la profondeur à la page. Le journaling est simplement imprimé sur du papier un peu épais puis découpé en bandelettes. La photo de sa famille permet ainsi de mieux se souvenir, malgré le temps qui passe si vite !

Cortaline est partie d’une page imprimée et a collé, sur la largeur, un autre papier imprimé (la partie haute du papier n’est en effet pas collée, pour pouvoir glisser la seconde photo : on peut la voir en tirant les étiquettes collées sous celle-ci). Le travail de fond est alors réalisé avec des tampons textes et motifs. Des découpes de fleurs rappelant le thème de la photo sont disposées de part et d’autre. Un titre en lettres de bois est placé sous la photo, ajoutant ainsi de la matière à la page et un élément naturel. Des taches sont réalisées avec un pinceau mouillé, frictionné sur un  Néocolor II framboise, comme la couleur des pivoines. Côté format, elle a utilisé un format de page pour un petit classeur Project Life, comme quoi les sketchs s’adaptent à tous les types de projet !

Puisque Sylvaine a scrappé le week-end dernier et qu’elle était à fond dans l’ambiance d’Halloween (sa maison était toute décorée de toiles d’araignées !), il lui a semblé tout naturel de proposer une page effrayante pour laquelle ses deux monstres se sont prêtés au jeu. Le fond de page a éé réalisé grâce à une Gelli Plate. La première étape a consisté en l’utilisation du pochoir chauve-souris de Lime Citron. Le reste de peinture est allée directement sur le fond de page via la Gelli Plate. Des tampons toiles d’araignées et de magnifiques arachnides complètent l’ambiance coooooomplètement terrifiante !

Au fait, vous connaissez « la technique de la pochette » qu’a utilisée Héléna sur sa page ? On vous la livre ici. Il suffit de déposer d’abord un peu d’encre aquarellable sur une pochette, puis de vaporiser un peu d’eau (que ce soit d’un vaporisateur ou d’un brumisateur, les goutelettes seront de grosseur différentes selon ce que vous utiliserez). Quand la pochette est retournée et posée sur la page, vous obtiendrez une/des taches(s) colorées. Un avantage indéniable de cette technique est qu’il y a moyen pour garder des doigts propres, si si !

Autre astuce : pour garder des ronds vierges de tampons, elle a collé des ronds de papiers de différentes tailles aux endroits souhaités. Attention, utilisez par exemple du masking tape, histoire de pouvoir décoller ensuite sans arracher le papier de dessous ! Vous pouvez aussi utiliser des Post It, pour les mêmes raisons. Une fois ces ronds de brouillon positionnés, vous pouvez vous lâcher sur les tamponnages. Enlevez-les et découvrez la magie apparaitre ! Pour les faire ressortir, Héléna est a entourés de deux traits de feutre fin réalisés à main levée. 

Alors, ce sketch vous tente-t-il ? En sortirat-il une page douce ou noire ? Et au fait, un bonbon ou un sort ?

Publicité

7 réflexions au sujet de “Un bonbon ou un sort pour le #476 ?”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s